Il est urgent d’évangéliser le continent numérique !

Parue dans le numéro d’octobre de Parole et prière, une tribune de Jean-Baptiste Maillard, 1er missionnaire de notre association 100% dédiée à l’évangélisation du continent numérique.

La révolution numérique est aussi importante que celle de Gutenberg, qui voulut « démocratiser » la Bible en inventant l’imprimerie : comment l’Eglise peut-elle aujourd’hui s’approprier l’invention d’Internet pour l’annonce de l’Evangile ? L’enjeu est immense : en cinq ans, le nombre d’internautes a cru de 80%, atteignant la moitié de la population mondiale, et ce n’est que le début ! Alors, comment mettre en oeuvre cette nouvelle mission ?

Premièrement, par une vie de prière, source et aboutissement de toute évangélisation.

Deuxièmement, par une pleine communion avec l’Église, mais aussi entre les différents acteurs de cette mission, sans jalousie ni orgueil : ce champ est si vaste à évangéliser qu’il y a de la place pour tout le monde !

Troisièmement : passer d’une stratégie de diffusion des contenus à une stratégie d’écoute des aspirations de nos contemporains. Les trois questions les plus tapées dans Google sont « qu’est-ce que l’amour ? », « comment embrasser ? » et « qui est Dieu ? » : comment y répondre ? Il y a quelque temps déjà, le Pr. Daniel Arasa, Professeur à l’Université pontificale de la Sainte-Croix, avait déclaré que le web catho est un « open-intranet » : nos sites sont encore trop tournés vers nous-mêmes. Partons plus loin, au large, vers les « périphéries » si chères au pape François, pour qui Internet est un don de Dieu ! Car « on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison » (Mt 5,15).

Quatrièmement, former les personnes qui ont le désir de cette évangélisation pour susciter en eux une profonde conscience missionnaire, ancrée dans l’enseignement de l’Eglise. Des communautés doivent aussi accompagner la croissance et la multiplication de ces disciples missionnaires.

Enfin, conduire à la rencontre physique avec des chrétiens : qu’ils soient compatissants, joyeux, et surtout… qu’ils s’aiment ! Ainsi s’accomplira cette Parole : « c’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que l’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples » (Jn 13,25). Par l’action de l’Esprit Saint, 1er acteur de l’évangélisation, de nombreuses personnes se convertiront !

Laissez votre sentiment