Un nouveau week-end pour devenir e-missionnaire du net !

[Mise à jour : nombre de places limité aux 40 premiers inscrits, ne tardez pas !]

Vous souhaitez découvrir cette forme d’évangélisation, l’expérimenter, apprendre vous aussi à évangéliser par Internet, devenir e-missionnaire du continent numérique ? Alors ce week-end de formation est fait pour vous !

Les 12-13 janvier 2019 à Tours (1h de Paris en TGV), sur la paroisse Saint François de Paule (à 15 minutes de la gare), retrouvez des catholiques désireux de se lancer ou d’avancer dans cette mission, où nous attendent tant de nos contemporains qui ont soif de Dieu ! Nul besoin d’être un ‘geek’ ou un ‘pro’ d’Internet pour cela, il suffit d’avoir envie de témoigner du Christ !

Au programme de ces 2 jours :

  • prière quotidienne (adoration, messe)
  • enseignements sur l’évangélisation par Internet (ce qu’en dit l’Eglise, paroles des papes, opportunités…)
  • atelier ‘contribuer aux sites de Lights in the Dark’ (au choix, Lavieapreslamort.com, Corpsfeminin.com, Youeternity.com…)
  • veillée missionnaire avec partage d’expériences
  • temps d’évangélisation en direct avec notre live chat’ relié à tous nos sites !

Nombre de place limité, inscrivez-vous sans tarder :

Infos pratiques :

  • du samedi 12 janvier 14h00 au dimanche 13 janvier 15h
  • salles paroissiales de Saint-Jean-de-Beaumont/Saint François de Paule, 55 rue Stéphane Pitard, 37000 Tours
  • la participation financière au week-end se fait sous forme de don, selon son coeur et ses possibilités
  • week-end réservé de préférence à ceux qui n’ont pas encore pu suivre cette formation
  • pour ceux qui viennent de loin, à vous de vous charger de votre hébergement.

Le flyer :

 

 

Encore un mot...
Notre association ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

Un commentaire.

  1. Antoine

    Perso, j’ai été chrétien : j’y suis venu uniquement parce que j’avais vécu une expérience spirituelle forte. Mais j’ai été franchement déçu par l’Eglise : tous les chrétiens que j’ai rencontré, je dis bien tous (et j’en ai rencontré beaucoup au cours de plusieurs années de vie chretienne très intense) semblait ignore totalement Dieu tel qu’en parle un Jean de La Croix, une Angèle de Foligno, Catherine de Gênes, le PèreJean-Joseph Surin, Julienne de Norwich ou Saint Silouane l’Athonite bref les saints et les mystiques seuls authentiques croyants : ils parlent de Dieu (et Le vivent réellement ainsi) comme amour ABSOLU, un feu DÉVORANT. Est-ce qu’on réalise chez les chrétiens le sens de ces mots autrement qu’intellectuellement ?. Ils avaient des tas de choses en tête, dont Dieu n’était qu’une petite partie et ils étaient plus préoccupés par entretenir leur communauté et le mouvement chrétiens qu’à faire le don ABSOLU et EFFECTIF de leur vie toute entière à Dieu. Résultat : ils étaient incapables de comprendre Dieu qui, rappelons-le, EST PLUS GRAND, TOUJOURS PLUS GRAND non seulement que notre CŒUR mais que NOS PENSÉES. Bref, j’ai rejoint les orthodoxes qui finalement n’étaient pas mieux, mais je me rappèlerai toujours cette remarque d’une religieuse, bonne sœur des Pauvres au sujet des orthodoxes : « vous allez chez ces gens-là ? Avec vos enfants ?? » avec tant de mépris dans la voix. Ah les dessous de la foi chretienne ! Dieu est toujours le cœur de ma vie, mais j’ai dû quitter le christianisme : trop étroit pour ce Dieu que je connais et qui peut rejoindre réellement tout homme sans arrière-pensée de le convertir par exemple. Sans non plus aucune condamnation : je me rappelle encore un debat avec ce théologien chrétien qui écrit des livres sur l’enfer notamment, plus préoccupé de défendre l’enfer et la justice que ses semblables ! Pourrait-il discuter si paisiblement de la perdition des hommes s’il les aimaient comme on aime son propre enfant ? Je ne pouvais plus supporter cette hypocrisie de parler au nom de Dieu sans même le connaître et en parlant même, au final, contre Lui et contre ses semblables.

    Répondre

Poster un commentaire