Lights in the Dark débarque aux USA !

Un long article du National Catholic Register revient sur la mission de Lights in the Dark,  particulièrement suite à la crise sanitaire, sous la plume de Solène Tadié, correspondante du journal pour l’Europe.

Notre site AllBehindMary.com est longuement évoqué.

Traduction de l’article :

“Lights in the Dark” propose évangélisation et prière en ligne.

‘Lights in the Dark’ compte 50 bénévoles qui participent à cette mission sur Internet, fournissant une aide spirituelle et répondant à des questions sur la foi catholique. Bien que la pandémie de coronavirus ait révélé d’importants défauts dans le fonctionnement des sociétés occidentales, ainsi que de profondes blessures de notre civilisation, elle a également permis à de nombreuses personnes de saisir les opportunités, générées par une telle crise, d’y remédier en vue de l’avenir du bien commun.

En effet, beaucoup de gens, dans le monde, ont montré leur extraordinaire capacité à se réinventer pour s’adapter aux nouveaux défis posés par cette situation sans précédent. Et un tel dynamisme s’est particulièrement manifesté dans le monde catholique; car le sentiment d’abandon causé par la suspension des messes publiques a incité d’innombrables fidèles à retrouver le sens de la communion spirituelle et de l’abandon total à Dieu.

Alors que les paroisses et les sanctuaires ont été très créatifs en proposant un large choix de messes diffusées en direct, d’adorations eucharistiques et d’autres célébrations, les missionnaires mondiaux ont pleinement profité de cette occasion pour évangéliser activement en ligne.

Ainsi, pendant toute la période de confinement du COVID-19, les volontaires d’une association d’évangélisation appelée Lights in the Dark ont ​​discuté en direct avec des gens de tous les continents, tous animés par des interrogations profondes sur le sens de la vie et la curiosité pour ces questions essentielles.

“Cette période de confinement a montré à quel point Internet peut être puissant pour créer des liens et annoncer le Christ ; et
nous pouvons voir sur notre chat que les gens ont vraiment besoin de réponses sur les raisons de leur existence”, a déclaré au journal Jean-Baptiste Maillard, co-fondateur de Lights in the Dark.

Cette association, originaire de France, attire des âmes, de différents pays, à la recherche de Dieu et cherche à se développer dans le monde entier. À ce jour, il compte 50 missionnaires en ligne – dont plusieurs bénévoles anglophones – qui s’engagent quotidiennement dans des conversations en direct avec des utilisateurs d’Internet, apportant une assistance spirituelle et répondant à leurs questions.

“À la fin de la conversation, nous donnons à l’interlocuteur une prière pour l’aider à faire entrer le Seigneur dans sa vie et c’est ainsi que nous initions des conversions”, a déclaré Mr Maillard. Il a ajouté que le site Web comprend une petite chaîne de prière -appelée « Carlos Acutis » d’après le nom du programmeur informaticien italien (bientôt béatifié) – dédiée aux
personnes que les volontaires rencontrent sur Internet et ayant pour but de soutenir leur conversion.

«Il n’y a pas de mission sans prière et nous ne pouvons pas toucher les cœurs sans le soutien de tous ceux qui prient avec nous. »

En 2013, la première chaîne de prière de l’association, «Mission Conclave», qui invitait des fidèles du monde entier à prier pour les cardinaux qui étaient sur le point d’élire le nouveau pape, a reçu 30 000 abonnés en 24 heures.

De plus, leur initiative francophone, «La vie après la mort», aura bientôt une version anglaise “Life after Death”.

Marie, étoile de l’évangélisation

Pendant la crise du coronavirus, c’est grâce à une initiative de prière appelée « Tous derrière Marie » :”All Behind Mary”, lancée par les recteurs de différents sanctuaires mariaux, que Lights in the Dark – qui a promu le projet – a encore élargi son champ d’action. L’initiative, lancée au début du confinement en plusieurs langues, vise à rechercher la protection de la Vierge Marie dans la lutte contre l’épidémie et ses divers effets secondaires à long terme sur les populations. Les gens peuvent s’inscrire à la chaîne de prière sur le site web de l’association et recevoir des prières et des mises à jour quotidiennes. Deux mois après sa création, le réseau attire toujours des sanctuaires catholiques du monde entier, notamment d’Afrique, des Pays-Bas, d’Australie, d’Italie et de Suisse. “Nous n’avons pas encore de sanctuaire américain, mais le recteur du Sanctuaire de l’Immaculée Conception à Washington D.C. a beaucoup apprécié cette initiative et nous espérons qu’il nous rejoindra bientôt”, a déclaré Mr. Maillard, qui espère que les organisateurs du projet pourront en faire une chaîne de prière permanente rassemblant les nombreux sanctuaires mariaux du monde entier. “Nous aimons l’idée de Marie embrassant le monde, grâce à nos prières, à la suite de cette épidémie”, a-t-il déclaré ; “les trois derniers papes ont souvent affirmé que Marie est l’étoile de la nouvelle évangélisation ; et bien sûr, Internet fait partie des nouvelles méthodes existantes pour rendre possible cette évangélisation. C’est un outil formidable”, a-t-il ajouté, exprimant sa conviction que cette prière mondiale pourrait donner lieu à de nombreuses grâces à l’avenir.

 

Encore un mot...
Notre association ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

Poster un commentaire