Fruits de notre mission en ligne

Depuis que Lights in the Dark existe, plusieurs personnes ont demandé le baptême et où sont revenues à l’Eglise (lire notre livre Evangéliser sur Internet, mode d’emploi). Sont publiés sur cette page quelques fruits de notre mission en ligne, sachant que nous en avons chaque semaine (les prénoms ont été changés).

N.B : des discussions comme celles-ci, nous en avons de plus en plus : alors n’hésitez pas à rejoindre notre monastère invisible Carlo Acutis et recevoir ainsi, régulièrement, fioretti et intentions de prière pour nos internautes loin de l’Eglise ! 🙏

 

 

La conversion de Dominique

 

La conversion d’Alexia

Elle a commencé ainsi, le 13 mars 2018 : « Je m’appelle Alexia, j’ai 23 ans et depuis bientôt un an, je souhaite devenir chrétienne. Le problème est que je n’ose pas en parler à mon entourage… Je trouve votre initiative super, elle s’applique justement à mon problème ! ». Nous l’écoutons, lui posons des questions. « Mes deux parents sont athées, poursuit-elle, mais j’ai toujours eu une curiosité vis à vis de la foi, sans réellement comprendre. Cela s’est fortifié petit à petit et c’est en entrant dans la vie active que je me suis posées des questions plus fortes : qu’est-ce qui compte pour moi ? quelles sont mes valeurs ? etc. Je voulais comprendre la foi et l’Eglise, au delà des clichés. J’ai cherché des ressources pour répondre à mes questions, petit à petit. Je lis beaucoup, notamment des ressources en anglais. J’ai envie d’en parler à d’autres personnes mais je n’arrive pas à passer ce cap… »

Nous lui demandons alors ce qu’est la foi, pour elle : « pas facile ! la première réponse qui me vient, c’est de reconnaître que l’on est pas au centre de sa propre existence, et faire confiance à Dieu. » A notre tour, nous lui expliquons que pour nous, la foi est « une rencontre avec une personne, Jésus ». L’e-missionnaire qui lui répond en direct lui témoigne longuement de sa rencontre tout simple, mais forte à la fois, avec le Christ, le jour de sa première communion : « Quand j’ai pris Jésus dans la bouche, pour la première fois, sous la forme du pain consacré par les mains du prêtre, j’ai senti une présence incroyable, cela me remplissait le coeur ! ». Puis nous lui avons dit : « La prochaine étape pour vous serait peut-être de suivre un parcours Alpha ? ». Nous pensons la mettre en contact et nous prenons son e-mail. Quelque temps plus tard – nous ne l’avions pas encore recontactée -, un internaute nous interpelle via le live chat’ de notre site officiel et nous dit : « Je viens de découvrir votre belle mission, je ne peux que vous encourager ! ». Nous lui répondons : « et vous, que faites-vous dans l’Eglise ? ». « Je m’occupe d’un Parcours Alpha ». « Où ça ? ». C’était dans la même ville qu’Alexia ! Nous lui parlons d’elle. « Sourires, nous dit-il : l’Esprit souffle où Il veut ! », répond notre interlocuteur.

Nous avons repris contact quelques mois plus tard : elle a suivi l’intégralité du parcours Alpha proposé dans sa ville et en a témoigné la semaine dernière !

Alexia nous dit aujourd’hui : « J’ai tout de suite su que je devais me tourner vers vous, parce qu’en vous contactant, vous sauriez m’accueillir, puisque c’est votre mission. Dans notre premier échange par la petite fenêtre du live chat’, j’ai beaucoup aimé votre bienveillance et votre simplicité, comme j’allais retrouver ça plus tard à Alpha, où j’ai été aussi très bien accueillie. Lights in the Dark a joué un rôle décisif pour moi, en me mettant en relation avec quelqu’un, en l’occurrence le responsable du parcours Alpha local. Vous avez été un booster, un relais qui m’a permis de répondre simplement à une invitation personnelle. Ensuite, j’ai trouvé précisément ce que me manquait : la dimension du partage, avec d’autres. Des rencontres. Ce que j’ai trouvé avec Alpha, parcours qui m’a aussi beaucoup aidée à trouver des réponses à mes nombreuses questions.

Quand je vais à la messe, maintenant, je n’ai plus peur d’être mal accueillie dans un lieu que je ne connais pas et où tout le monde se connaît entre eux : je retrouve des membres d’Alpha, comme d’autres paroissiens, que je connais maintenant. Aujourd’hui, ma famille ne le sait pas encore, mais je parle de la foi avec mon copain, et je suis beaucoup plus sereine qu’avant pour en parler ouvertement : je me sens aimée de Dieu ! ». Merci Seigneur !

Autres exemples d’échanges par le live chat’

Stéphane, d’origine catholique

Non-pratiquant, Stéphane se connecte sur notre site LaresurrectionduChrist.com. Il nous demande : “Pourquoi avez-vous un tchat à disposition des visiteurs ?” Nous lui répondons : “Pour leur parler de Dieu “. “C’est pas commun, sur Internet, nous dit-il. Et d’ajouter : “alors, vous êtes un nouveau genre de missionnaire, un missionnaire du net…”.

Bary, 33 ans, vient de perdre sa maman…

Bary, 33 ans, nous contacte par le live chat’ de Lavieapreslamort.com. Il vient de perdre sa maman : “- Dieu a-t-il voulu la mort ? – Pourquoi a-t-il pris sa vie ?” Nous lui proposons de prier pour elle. “- A quoi bon prier pour les morts ?” Finalement, il accepte notre prière, nous donne son e-mail, nous lui en composons une spécialement pour lui et en direct, il nous dit “c’est très beau, merci pour votre action bénévole et votre altruisme“. Merci à Jésus !

Patrick, dans l’ésotérisme

Longue discussion avec lui : son amie Da, décédée le 27 juillet 2018 d’un abcès au cerveau à l’âge de 31 ans : il pense avoir des ‘signes’ d’elle…

Damien, jeune en recherche

Il se pose beaucoup de questions sur l’existence de Dieu après avoir lu la Bible une dizaine de fois, et nous a laissé son e-mail, pour poursuivre nos échanges.

Michel, ancien enfant de choeur

Michel a tout envoyé promener à son adolescence, mais, désormais retraité, il lit la Bible et se pose beaucoup de questions. Voici qu’il échange avec nous… finalement, il accepte de rencontrer quelqu’un près de chez lui, l’un de nos amis le rencontre, après 2 heures de discussion, ils prient ensemble !

Lily, d’origine musulmane

– Lily, d’origine musulmane, très intriguée par notre site Lavieapreslamort.com, et qui se dit cartésienne… Elle est tombée via Google sur notre article “L’univers a-t-il été créé par Dieu ?’.

Pierre, 45 ans

Il voulait “entrer communication avec quelqu’un qui s’est suicidé et qui a eu une expérience de mort imminente”, et il nous dit ensuite “je vais mettre fin à mes jours dans les 3 prochains mois”. Nous lui proposons une prière.

Linda, 30 ans, apprend à prier…

Elle voulait revoir son grand père décédé une semaine auparavant et qui lui manque déjà… on lui a envoyé une prière écrite pour elle, elle nous répond “Je ne sais pas comment procéder, je crois en Dieu mais je ne pratique pas de prière, en général. Pourriez-vous m’éclairer ?”

Antoine, jeune homme agnostique

Antoine commence ainsi : « juste avant de commencer c’est une vraie personne ou un ordinateur qui me répond ? Désolé d’être un peu abrupt…». L’e-missionnaire lui explique qu’il est une personne bien réelle(!), Antoine nous pose alors sa question : « J’ai atterri sur ce site car je me pose des questions sur la mort, ça m’angoisse, je ne trouve pas de réponse à mes questions, j’aimerais trouver un sens à ça, une sorte de vie de continuité après la mort, mais l’athéisme et le pessimisme ambiant, voire le fatalisme, m’étouffent… ». Nous lui parlons de la vie éternelle, de l’amour de Dieu pour lui, la discussion dure plus d’une demi-heure, à battons rompus. A la fin, il accepte de recevoir une prière personnalisée pour rencontrer le Christ dans sa vie !

Bénédicte, ancienne pratiquante

Bénédicte nous écrit : « j’étais longtemps pratiquante, mais dans les églises que j’ai fréquentées, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas de solidarité, de compassion… l’argent régnait en maître… alors j’ai préféré me contenter de lire la Bible ! ». Bénédicte avait beaucoup de questions sur la foi, elle a accepté de recevoir notre prière par e-mail…

Fatima, jeune fille voulant mettre fin à ses jours

Via notre site Lavieapreslamort.com, Fatima nous a demandé : « J’aimerais savoir si la vie après la mort est paisible ou peut-elle être tourmentée ? » Elle ajoute : « Parce que je connais une personne qui s’est suicidée, qui aimait profondément Dieu mais qui ne supportait plus un mal être physique : Dieu pourra lui pardonner ? ». Finalement, elle nous dit que c’est d’elle qu’il s’agit… Nous lui avons envoyé une lettre d’amour du Père à son égard, ainsi qu’une prière pour qu’elle rencontre Jésus.

Béatrice, non-croyante

Béatrice, qui se dit non-croyante, nous a dit aussi ce matin « respecter profondément le sentiment religieux ». Très interpellée par notre site L’Inquisition pour les nuls, elle devait prendre le volant mais nous a promis de revenir !

Une famille endeuillée

Patricia* et son mari ont perdu leur petite fille de trois mois. Avant-hier soir, elle se connecte, via Google et son téléphone mobile, sur notre site Lavieapreslamort.com. « En quoi consiste votre chat’ ? », commence-t-elle par nous demander. Nous lui expliquons qu’il s’agit simplement d’écouter les internautes et de dialoguer avec eux. « Je recherche des témoignages, tout simplement pour me conforter dans le fait que quelque chose persiste après notre vie ici bas », nous explique-t-elle. Puis, très vite, elle nous raconte : « Il y a quelques temps, j’ai perdu ma fille… ». Nous lui demandons ce qui est arrivé : « tumeur cérébrale foudroyante… »

J’appelle ma femme, qui vient à mes côtés. Nous lui disons notre tristesse, le mieux possible. Elle nous répond : « merci pour votre compassion, cela me fait chaud au coeur ». (Oui, c’est cela aussi notre mission avec Lights in the Dark : la compassion !). Elle ajoute : « Après sa mort, je ne pouvais plus penser que la vie s’arrêterait là, que je ne la reverrais plus jamais… D’où ma soif de lire tout ce que je peux sur le sujet… ».

« J’ai fait beaucoup de recherches, et je peux dire aujourd’hui que oui, je crois au ciel, en tout cas je veux y croire plus que tout ! » L’un de nous lui témoigne de sa simple rencontre avec le Christ, et, comme nous le faisons habituellement, nous lui proposons une prière. Elle nous répond : « vous comprenez, je ne fais pas vraiment de prières, je ne ressens d’ailleurs pas le besoin d’aller à l’église, mais d’accord, je suis prête à faire cette prière si cela peut me permettre de me rapprocher de Dieu… ».

Et voici qu’elle prie avec nous ! Merci Seigneur ! Vous aussi, priez avec nous pour elle, sa fille et son mari !

Pour prier avec nous pour ces personnes :

Pour faire un don :

Pour adhérer à notre association :

(*) par respect pour ces personnes et leur cheminement, leurs prénoms ont été changés.

Encore un mot...
Notre association ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

Nous suivre sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

Découvrez notre livre

cliquez ici

Suivez-nous sur Twitter

A faire connaître

Evangéliser sur InternetAcheter le livre