En mission avec Aïn Karem

Invités par la Communauté Aïn Karem, nous avons évangélisé avec eux dans les rues de Biarritz du 10 au 15 août 2019. Que de personnes rencontrées, et parfois même touchées par nos discussions ! Que de visages, de prénoms retenus, d’intentions reçues ! Que de passants à qui nous avons pu témoigner de l’amour de Dieu, comme de la tendresse de la Vierge Marie, leur mère du Ciel à tous !

Un seul exemple : celui d’Elisabeth, qui commence à nous dire ne pas vouloir entendre parler de Dieu mais qui, au bout de 45 minutes d’échange, s’est mise à pleurer. Nous posons nos mains sur ses épaules, des larmes coulent de ses joues… elle nous confie le drame de sa vie : « mon fils Cyril, 40 ans, est atteint d’un grave cancer de la peau ». « Je veux bien que vous priez pour lui, ça ne peut pas faire de mal… » Nous vous confions cette famille !

Un festival de prédication(s)

Plusieurs lieux de mission étaient prévus : à l’église Sainte Eugénie, érigée à la demande l’impératrice, mais aussi en surplomb de la plage de Biarritz, ou encore au Rocher de la Vierge. En 1865, une statue de Marie fût installée à son sommet, comme ex voto, par des baleiniers : pris dans une terrible tempête, ils virent sur le rocher une lumière divine qui les guida pour rentrer à bon port. (Nos contemporains n’attendent-ils pas tous cette lumière dans leur vie pour rentrer au port, l’Eglise, à laquelle Marie peut nous conduire ?). Nous y sommes partis en procession aux flambeaux le 15 août, en tête Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Escar et Oloron. L’ordinaire du lieu a aussi évangélisé avec nous dans les rues, grimpant le premier sur le tabouret d’Aïn Karem lors du festival de la prédication, pour prêcher l’Evangile aux passants (voir la vidéo ci-dessous). Après être monté nous aussi sur le frêle escabeau, nous lui avons offert notre nouveau livre Evangéliser sur Internet, mode d’emploi.

 

Une expérience très enrichissante

Pour nos e-missionnaires qui évangélisent d’habitude dans les rues numériques, cette expérience a été très enrichissante : elle nous a permis de mieux mesurer les avantages et les inconvénients de ces deux méthodes d’évangélisation en direct,  testant grandeur nature le tableau comparatif que nous avions esquissé dans notre livre. En effet, notre live chat’ (discussion instantanée en ligne) ne permet pas de face à face physique, mais il favorise, malgré la barrière de l’écran, les confidences des internautes du monde entier, lors de longues discussions avec eux. Comme dans la rue, nous pouvons leur proposer de prier pour eux, avec l’aide précieuse de notre monastère invisible Carlos Acutis, mais aussi de les aiguiller vers une communauté chrétienne locale. Nous avons enfin constaté que l’évangélisation sur Internet nous prépare à celle dans la rue, et réciproquement (nous en avons témoigné lors d’une intervention auprès des missionnaires pour leur présenter la mission de Lights in the Dark).

La mission continue !

Nous sommes repartis ‘reboostés’ pour cette mission si urgente que l’Eglise nous confie d’évangéliser sur Internet, et dont le pape François parle de plus en plus souvent. Ainsi, en mars dernier, dans son exhortation Christus vivit, le souverain pontife a donné en exemple aux jeunes l’évangélisation sur Internet menée par le Vénérable Carlo Acutis. En juin dernier, le pape appelait aussi pour la première fois les ‘missionnaires du numérique’ à  « dire les choses avec proximité, sans avoir peur de la tendresse qui est  le langage de Dieu : n’ayez pas peur de la tendresse, allez de l’avant ! Engagez-vous avec le cœur, alors vous irez dire des choses de vérité, qui construisent le futur ».

Pour aller plus loin :

Laissez votre sentiment